Oppo et Vivo s’emparent des développeurs Meizu

ColorsOS6

Alors que Flyme 8 était annoncé pour ce début d’année, la communication autour de la nouvelle version de l’OS maison de Meizu semble avoir subi un coup d’arrêt. Attendu d’abord sur le Meizu 16th puis sur le 16s, la sortie de la première beta a été repoussé à plusieurs semaines.
Sur le réseau social chinois Weibo, de nombreux utilisateurs commence à s’inquiéter devant le ralentissement et les difficultés constatées dans le développement de Flyme. Pour comprendre cette situation il faut revenir au mois d’Aout 2018.
Alors que Meizu annonçait son smartphone qui célébrait son 16ème anniversaire. Le fabricant chinois subissait dans l’ombre une attaque d’un nouveau type en provenance du groupe BBK Electronics.

Le 22 Novembre 2018, Oppo devoilait Color OS6, dernière version de son OS maison qui apportait un lot de nouvelles fonctionnalités et une refonte du design.
Dès le lendemain de la présentation, la communauté Meizu a decrié avec virulences les nombreuses similitudes entre Flyme et ColorOS 6 parlant même de plagiat. Même son de cloche pour le PDG Jack Wong qui n’a pas hésité à parler de violation manifeste.

Jwong

Bien que les accusations de copie ou de plagiat soient monnaie courantes dans le secteur. Dans ce cas précis, ces accusations s’appuient en réalité sur une curieuse vague de départ au sein des différents départements de Meizu. En l’espace de quelques mois ce sont plusieurs centaines d’ingénieurs Meizu qui ont quitté le navire pour ses concurrents Oppo et Vivo. Et cerise sur le gâteau, le concepteur de ColorsOS, n’est autre que Chen Xi ex-responsable de la conception visuelle de Flyme.

Aujourdh’ui le chef du développement de Flyme, dans un message sur Weibo, a brisé le silence à propos de cette situation. Dans son message, Il avoue que ce sont près de 2/3 des ingénieurs qui ont en réalité quitté l’entreprise pour ses concurrents.Une véritable razzia rendue possible par l’attractivité des offres émises par Oppo et Vivo en promettant des salaires 2 fois supérieures à ceux offert par Meizu.


Flyme

Aujourdh’ui la situation se crispe entre les 2 groupes, le PDG a d’ailleurs annoncé prendre des dispositions légales contre les anciens employés ayant violé la clause de confidentialité. Beaucoup d’analystes en Chine y voient derrière ces recrutements une volonté manifeste de la part d’Oppo d’affaiblir Meizu, déjà en difficulté en les dépossédant de leurs meilleurs éléments.

Pour faire face à cette fuite des cerveaux, Meizu a entrepris une importante restructuration de tous les départements clés en procédant notamment à de nouvelles nominations. Par ailleurs selon de récentes informations Meizu et Alibaba seraient de nouveau en discussion en vue d’une nouvelle injection de capitaux (N.B : Alibaba avait déjà investi dans Meizu à hauteur de 515 millions de dollars.

Depuis, la situation semble s’être stabilisée. Après une longue restructuration, les mises à jour hebdomadaire sont de retour en Chine et la version globale a enfin eu le droit à un calendrier de mise à jour.

Sources : zhuanlan , Meizu BBS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *